Intégrale – Comment échapper à une alimentation mondialisée ? – Tout compte fait



Miel: ils se battent pour le retour du « made in France » L'image est insolite : un apiculteur récolte du miel sur des ruches installées sur les toits de Paris ! La France des villes et des champs va-t-elle progressivement se couvrir de ruches ? C'est en tous cas la volonté de certains qui veulent inverser la situation du marché du miel en France : on produit seulement 20 000 tonnes pour une consommation totale de 40 000 tonnes. Résultat : les 20 000 tonnes manquantes sont importées de Chine. Un déficit qui s'explique aussi par le nombre d'abeilles qui a baissé en France. Arnaud Montebourg qui a quitté la politique veut inverser la tendance. Il a créé "Bleu Blanc Ruche" qui se propose de relancer la production de miel en France en rémunérant plus convenablement les apiculteurs et en créant une école de formation. Les résultats sont-ils probants? Il existe aussi un autre phénomène qui pourrait permettre d'augmenter la production de miel tricolore: ces milliers d'amateurs toujours plus nombreux qui se lancent dans l'apiculture par passion. Tout un marché s'est développé: stages, vente de ruches en kit, etc… Est-ce si facile? Quelles sont les joies et les déboires de ces apprentis apiculteurs ? Une enquête d’Emilie Helmbacher Cuisiner local : les grands chefs montrent l'exemple Des produits locaux et de saison, une approche responsable et « durable » de la cuisine… Depuis quelque temps, une gastronomie éthique s’est invitée dans les restaurants des chefs étoilés… A Annecy, Laurent Petit, trois étoiles au Michelin, propose désormais une carte 100% locale. Le chef ne cuisine que des produits des Alpes et utilise dans son propre jardin des aromates cultivés en permaculture. A Lille, Nicolas Pourcheresse, lui, ne jure que par ses propres potagers situés à moins de 30 kilomètres de son restaurant. Tous ces chefs ont décidé d’aller au-delà de la traditionnelle cuisine de marché, en privilégiant le local, le bio et en minimisant si possible l’impact carbone ! Surnommé le chef « zéro carbone », François Pasteau est un pionnier de cette cuisine écoresponsable. Ce chef parisien privilégie l’agriculture urbaine. Potagers sur les toits, murs végétalisés, ce concept s’installe tout doucement dans la capitale. Mais comment ces maestros des fourneaux réussissent-ils à proposer une carte de haut vol en cuisinant uniquement des produits locaux et de saison ? Pourquoi ne jurent-ils désormais que par le local, après avoir longtemps fait la course aux produits rares à travers le monde ? Portrait de ces grands chefs convaincus que la défense de l’environnement se joue aussi dans nos assiettes. Un reportage de Léonie Bert ***** Miel : ils se battent pour le retour du « made in France »***** https://www.youtube.com/watch?v=DW5Gd-tUHo0 ***** Cuisiner local : les grands chefs montrent l'exemple *****
https://www.youtube.com/watch?v=PqVZyabfiME SUIVEZ-NOUS : https://twitter.com/TCF_F2
https://www.facebook.com/toutcomptefait RÉAGISSEZ :
Hashtag #TCF

--------------------------------------------------------------------------------------

Ne ratez rien Inscrivez vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com