Prothèses mammaires : une bombe à retardement ? – La Quotidienne

500 000. C’est le nombre de femmes qui portent des implants mammaires en France. Des prothèses qui ont récemment fait l’objet d’une décision historique de la part de l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (l’ANSM), qui a interdit les implants mammaires macrotexturés en silicone et les implants en polyuréthane. Des prothèses qui représentent 30% des implants mammaires commercialisés en France.

--------------------------------------------------------------------------------------

Ne ratez rien Inscrivez vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *